25 février 2005

A quoi je sers ... (1989)

 

Tout comme le sera Pardonne-moi en 2002, tourné d'ailleurs aussi en noir et blanc, A quoi je sers est un clip-bilan … Il tourne un lourde page, et beaucoup à cette époque croyaient la fin de la carrière de Mylène ...

Il se présente sous la forme d'un vieux film, et utilise la métaphore du Styx (le fleuve qui sépare le monde des morts de celui des vivants) pour illustrer ce départ vers l'inconnu, vers le renoncement et la fuite du passé …

Mylène se présente vers des marais, seule, éperdue, ne portant qu'une petite valise … Elle attend le passeur. Elle monte dans la barque et navigue avec lui durant toute la première partie de la chanson dans les hautes herbes … Son visage est fermée : elle semble perdue dans ses pensées … Les deux compagnons ne se parlent pas. Le regard du passeur est creux, énigmatique …

Puis, lors du pont musical, le spectateur découvre enfin d'étranges silhouettes fantomatiques qui semblent attendre l'arrivée de Mylène … Elle se retourne alors et les regarde … La brume se dissipant, on découvre que ces silhouettes ne sont autres que les personnages principaux de ses clips antérieurs : la Rivale de Libertine, la capitaine de Pourvu qu'elles soient douces, le marionnettiste (et sa marionnette) de Sans contrefaçon, Rasoukine (l'amant de Tristana), et le matador de Sans logique … Ils se retrouvent, sans la moindre émotion et s'élancent en marchant, unis, vers les profondeurs des marais … jusqu'à disparaître, filmés de dos, dans les brumes (pour se noyer ensemble ?) …

 

Le clip marque bel et bien la volonté de clôturer l'expérience passée … À l'époque, Mylène venait de terminer sa tournée qui l'avait totalement troublée … On peut aussi noter que dernier clip, Sans logique, est le seul à se terminer par ce mot fatidique : FIN … La fin d'une aventure, d'une lourde entreprise qu'ils n'ont plus la force de porter …

La question reste donc en suspend de savoir si à l'époque, Mylène souhaitait réellement mettre un terme à sa carrière … ?

Heureusement pour nous, il en fut autrement …

Posté par Juke Box à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A quoi je sers ... (1989)

Nouveau commentaire