24 février 2005

Pardonne-moi (2002)

 

Ce clip se présente comme un clip-bilan, comme A quoi je sers l'avait été en 1989 … Avec ce clip, tout laisse présager que le retour de Mylène se fera de façon différente de tout ce qu'elle a fait auparavant …

Retour sur ce clip …

Pour la deuxième fois depuis leur rupture clipographique, Laurent Boutonnat reprend la caméra … Mylène étant partie à Marrakech et les sonorités du titre étant assez arabisante dans le pont musical, la rumeur prétend un clip long, tourné en extérieur et particulièrement sulfureux …

Il n'en sera rien.

Le clip est en noir et blanc, tourné en studio à Paris, à son retour, dans une ambiance intimiste … Mylène y joue le rôle d'un nonne, filmée en plans fixes …

Comme dans la plupart des clips de Laurent, il ne se passe rien au début … Il faut que le spectateur s'habitue à l'espace qu'il présente afin de mieux le détruire ou au moins le renverser par la suite … La caméra fait des travellings avants sur Mylène … Elle a les cheveux détachés (rayonnante de beauté) et semble raconter ses aventures en y mêlant ses souvenirs grâce aux expressions de son visage …

Le premier refrain arrive, et l'on assiste à une autre scène : dans une lumière quasi-absente, Mylène se confesse en invoquant sa demande de pardon ...

Retour aux couplets, et Mylène reprend ses aventures avec les différents princes … On sent une tension qui augmente et semble (mais semble seulement) atteindre son apogée avec le retour du prince hongrois … Les flash de lumière s'intensifient, puis ses yeux finissent par se révulser …

 

 

Ces princes sont symbolisés par un cavalier (arabisant) qui tente de rejoindre Mylène mais n'y parviendra jamais …

Le dernier prince, « noir », semble être le comble de toutes ces confessions … Le décor s'emplit de fumée, les scènes sont courtes, s'enchaînent rapidement : la folie n'est pas loin, elle guète …

Mylène entame des danses épileptiques, sous les flashs de lumière toujours plus forte. Un serpent se déroule, les scènes se mélangent comme la musique … Mylène est tantôt aveugle, tantôt voyante …

 

 

Puis le musique s'arrête, en résonnant … Après s'être confessée, Mylène repart … Le clip est terminé : une page se tourne …

 

 

Ce clip semble simple, ce qui a souvent déçu les fans : « Laurent ne saurait-il plus faire les clips magistraux qui nous faisaient tant rêver … ? » Il semble cependant que Laurent soit au sommet de son art : il ne fait plus de films, mais des clips … L'époque n'est plus la même … Il donne une véritable leçon aux réalisateurs, avec cette remarquable qualité de réalisation …

Il joue sur les symboles chers à la clipographie de la chanteuse … : le cavalier (rappel d'Allan), la lune (Ainsi soit-je …). On retrouve bon nombre d'éléments présents dans toute l'œuvre passée de Mylène : le huit clos rappelle le sulfureux clip de Beyond my control, les yeux révulsés pour Sans logique, la cécité rappelle Je te rends ton amour avec le parallèle à la religion, les danses avec des voiles pour L'Âme-Stram-Gram … Certains plans aussi rappellent ce passé : on retrouve la posture de la couverture d'Ainsi soit-je …, un plan du clip d'Optimistique-Moi

Ce clip reprend aussi des paradoxes chers à Mylène comme la position timide de la nonne qui se confesse, en parallèle aux danses qui laissent apparaître son corps sans retenue …

Laurent, pour mieux faire transparaître cette force, n'hésite d'ailleurs pas à passes les images à l'envers, donnant à celles-ci un caractère anormal et étrange sous les stroboscopes …

Toutes ces références ne font que renforcer l'idée que ce clip est un clip-bilan, comme un récapitulatif de son œuvre passée … Vers quoi va-t-elle donc décider d'aller à présent ? Pourquoi ont-ils souhaité tourner cette page ?

Nous sommes au plus proche de le savoir avec l'imminent clip de Fuck them all, qui s'annonce déjà comme grandiose …

Posté par Juke Box à 19:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Pardonne-moi (2002)

    J'adore cette photo où elle a les yeux .... enfin tu me comprends ... complétement ... euh ... de toutes façons tu comprends très bien ce que je veux dire alors arrête !!!

    Posté par lachicha, 27 février 2005 à 19:32 | | Répondre
  • ... révulsés Elsa, révulsés !

    Posté par Ramoutsch, 01 mars 2005 à 19:23 | | Répondre
Nouveau commentaire